bandeau_accueil

Programme TRANSITER

Dynamiques transnationales et recompositions territoriales : une approche comparative en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est

Le programme TRANSITER est un programme de recherche de trois ans financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR France) et l’Agence Inter-établissements de Recherche pour le Développement (AIRD France). Ce programme est développé par une équipe de chercheurs appartenant à trois équipes : le SEDET (Université Paris Diderot), le CASE-LASEMA (CNRS/EHESS) et le CEMCA (MAE)

Dans le contexte de la mondialisation, les territoires des Suds sont inscrits dans des dynamiques de forte recomposition, soit sous l’impulsion des États, des grandes institutions internationales, mais aussi, et de plus en plus, sous celle des acteurs locaux ou étrangers affranchis des tutelles institutionnelles et agissant hors des cadres nationaux classiques.

Le programme de recherche TRANSITER est construit autour de la question de l’évolution des territoires dans des contextes régionaux marqués par des dynamiques transnationales importantes ou en situation d’espaces transnationaux en construction. Nous postulons que les dynamiques transnationales (liées aux effets de la régionalisation, aux investissements étrangers, aux migrations et mobilités, aux programmes transfrontaliers ou à la mise en place de corridors de développement…), observables de façon comparable en différents points, donnent lieu à des transformations notables des agencements territoriaux à différentes échelles. Nous partons de l’idée que ces transformations reposent sur le jeu à la fois des environnements locaux et régionaux (culturels, socio-identitaires, économiques et politiques) et des forces globales relevant de la mondialisation, donnant lieu à des processus d’interaction entre des instances diverses. On constate que si les modèles de planification imposés/proposés par les agences gouvernementales et internationales tendent à être identiques de par le monde, les réponses locales sont très différenciées et s’affranchissent souvent des tutelles institutionnelles. Les évolutions des territoires sont empreintes de capacités d’adaptation – réaction des acteurs locaux dont les ressorts sont multiples, nécessitant pour leur analyse une lecture fine des dynamiques socio-spatiales en présence. Le projet scientifique se donne pour ambition d’analyser dans deux contextes régionaux les formes prises par les dynamiques transnationales et de comparer les impacts qu’elles ont en matière de reconfiguration territoriale.

Le projet de recherche est ainsi résolument comparatiste. L’objectif est de mettre en place une analyse du rapport transnationalité – organisation des territoires en mobilisant des outils théoriques et une grille d’analyse communs, déclinés sur des terrains spécifiques dans deux environnements régionaux : Amérique centrale et Asie du Sud-Est. Les sous-ensembles retenus l’ont été au regard de trois critères : en premier lieu, le degré de présence des processus transnationaux et la nature de leur manifestation territoriale ont été évalués ; en second lieu, nous avons fait le choix de nous intéresser à des environnements régionaux dont les caractéristiques géographiques et le rapport à un environnement plus large présentent des points communs, rendant possible et pertinente la comparaison ; en dernier lieu, le niveau antérieur de familiarité et le cumul d’expériences de recherche des membres de l’équipe sur chacune des trois régions ont été pris en compte, afin d’apporter à la démarche de comparaison tout l’appui qu’une connaissance fine des contextes locaux permet.

Conception : AGAT